6ème nouvelles

6ème nouvelles

Par Christophe Meignen

Publié le 30/01/12
Classique
Je navigue entre deux pôles
« Sans ta lumière, je disparaissais nuit après nuit, jour après jour. Tu étais mon élan, ma raison, ma maison, ma respire. Avec toi ou sans toi, ce n’était plus tout à fait la même chose, la même personne. Avec toi ou sans toi, j’étais en naufrage. Je me perdais, je me noyais, je me… »
Ma chevelure
« Le temps d’un instant, tu était devenu ma poupée que je confectionnais, à laquelle je prenais soin. Où je te confectionnais du mieux que je pouvais sans pour autant vouloir te vexer, te blesser. Mon but, en le faisant, était d’identifier mon interlocuteur. Avoir une image de celui à qui je voyais, que je regardais en cachette. Derrière ce mur, tu étais bien caché. »
Toi, je t’aimais
« Toi je t’aimais, tu t’es enfui un vendredi d’été. Tu ne t’es pas retourné. Tu m’as laissé seul avec mon chagrin, ma solitude, ma peine, ma tristesse. Tu me maîtrisais jusqu’au plus haut point. »