À la croisée des chemins

À la croisée des chemins

Par Paul Royan

Publié le 28/06/12
Classique
Que pense Antoine, ce petit garçon de cinq ans, ce matin du 14 juin 1940 en regardant défiler l’armée allemande dans les rues de Paris ? En observant la foule autour de lui, il voit des gens qui applaudissent et d’autres qui pleurent et ont l’air terrifiés. Il ne sait pas encore que cette guerre qui commence et qui devrait l’apeurer lui aussi, deviendrait un terrain d’aventures et de jeux extraordinaires. Qu’aurait-il fait, s’il avait su qu’à l’avenir, il serait confronté à bien d’autres conflits ? Celui contre ce père, intolérant et autoritaire ; celui contre les milieux professionnels impitoyables et austères ou encore la guerre conjugale où tous les coups sont permis et qui sera la plus douloureuse, car elle détruira tout ce qui lui était le plus cher.
De nombreuses années le séparent de ce mois de juin 1940 et de celui où il se retrouve dans son bureau menant une nouvelle bataille, contre lui-même cette fois, se remémorant toutes ces années passées, faisant le bilan de ses échecs et de ses succès.