A la Recherche de l’identité perdue, à la lumière de <i>La Boutique obscure<i>de Georges Perec

A la Recherche de l’identité perdue, à la lumière de La Boutique obscurede Georges Perec

Par Adriana Iorgulescu

Publié le 07/03/14
Collection Classique
La rhétorique de La Boutique obscure a déterminé la majorité des critiques dans la rédaction des rêves de Georges Perec. Un exercice de style qui ignorait leur portée psychanalytique. Nous avons relevé le défi, en déplaçant l’accent de leur esthétique à leur signification, révélée suite au télescopage entre psychanalyse, littérature et biographie. Cette recherche vise l’analyse sémantique, thématique et symbolique des rêves perecquiens, sans pour autant éluder leur analyse génétique et stylistique. Dans ce but, nous sommes partie de l’assertion de Perec « Je n’ai pas de souvenirs d’enfance ». Nous lui avons opposé le postulat freudien marquant l’importance de l’interprétation onirique dans la compréhension de l’inconscient. Après la disparition de ses parents, Perec subit une perte identitaire accentuée par l’absence des souvenirs infantiles. Cependant, ses souvenirs d’enfance ne sont pas disparus, mais seulement enfouis dans son inconscient, ce que révèle l’analyse poussée de ses rêves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *