« À sec et à sac »

« À sec et à sac »

Par Abdelhamid Yahya

Publié le 07/07/15
Collection Classique
Quelques bribes de souvenirs, racontés en médina de Meknès, ont permis à l’auteur d’imaginer l’éclectisme de ce roman de fiction, en l’absence de tout document demeuré dans les archives de la ville impériale ismaélienne. Inspiré de la révolte qui a éclaté les 1er et 2 septembre 1937, pour faire annuler l’arrêté colonial du 12 septembre 1936, qui devait détourner les eaux de l’oued Boufekrane au seul profit de la ville nouvelle et des colons français, le roman nous plonge dans les pires moments de ce drame, en relatant aussi les témoignages de fidélité et d’amour qui ne manquent pas de se nouer entre les personnes de différentes communautés, même en temps de guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *