Action collective et comportements maximisateurs : les causes endogènes des blocages économiques dans l’activité de contrôle au port autonome de Douala

Action collective et comportements maximisateurs : les causes endogènes des blocages économiques dans l’activité de contrôle au port autonome de Douala

Par Armand Thierry Moutombi

Publié le 17/06/15
Collection Classique
Le panafricanisme radical fait de l’ombre aux objectifs nobles prônés par ses pères fondateurs. Or l’émergence de l’Afrique passe avant tout par l’assainissement de ses propres mœurs. Cet ouvrage est une « approche intégrée du social » sur la base d’observations socio-économiques. L’idée est d’observer une bévue commise dans nos sociétés et de la dénoncer en vue de trouver de nouvelles solutions d’amélioration.

Les lecteurs potentiels disposeront de réponses pertinentes sur quatre axes essentiels :

– les nœuds endogènes des blocages dans l’activité de contrôle au port de Douala qui contrastent avec l’opinion panafricaniste, qui elle, se concentre exclusivement sur les causes exogènes

– des propositions de solutions à ces blocages pour favoriser l’émergence

– des réflexions susceptibles d’intéresser les panafricanistes

– un panafricanisme humaniste, et autocritique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *