Anonymous – Shakespeare, c’est moi, La confession d’Edward de Vere

Anonymous - Shakespeare, c'est moi

 

 

 

Brunhilde Jouannic reprend la controverse qui passionne les anglo-saxons : qui a écrit les œuvres de Shakespeare ? Son livre, Shakespeare, c’est moi, La confession d’Edward de Vere désigne Edward de Vere, comte d’Oxford comme étant le véritable Shakespeare.

 

 

Le film Anonymous sorti sur les écrans début janvier reprend cette thèse controversée.

Le Mot de l’éditeur : Shakespeare, c’est moi, La confession d’Edward de Vere

On me dit pédéraste, nécromancien, menteur, meurtrier violent : ils ignorent que je porte en moi tempêtes et songes de nuits d’été. On me qualifie de plus grand décadent du siècle, alors que je suis un sublime auteur, ce que je ne peux avouer à personne.

Un jour, moi, Edward de Vere, 17e comte d’Oxford, j’ai créé Shakespeare. Et un jour, Shakespeare m’a tué. J’ai usurpé l’identité d’un homme, lui m’a volé mon âme…

Shakespeare, c’est moi, La confession d’Edward de Vere, Brunhilde Jouannic, Roman (broché). Paru en 11/2011 : 16 €


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *