Au 4 de la rue Rapide

Au 4 de la rue Rapide

Par Pierre Yborra

Publié le 19/01/12
Classique
« A travers Au 4 de la rue Rapide, Pierre Yborra nous raconte des histoires de jeunesse, ses amitiés, quelquefois intéressées ! Le « covoiturage » était de rigueur, bien peu de jeunes ayant une voiture… Bals du samedi soir, bals populaires « sur parquet » ou bals de noces, invités par le hasard… Au culot, ils y allaient, sans méchanceté, sans autre désir que celui de s’amuser, être entre copains, copines, la drague étant une activité de fin de semaine « obligatoire ». Normal, comment faire pour les rencontres autrement ? C’était le seul moyen…
Une résistante, Nelly, compagne de toutes les sorties, joue sur le fil de l’amitié, de la drague, de l’amour ! Un jeu, elle seule en connait les raisons… Elle intrigue Jean, elle n’est pas comme les autres. Une énigme…
Et puis un coup de téléphone, un soir de Noël. Ils s’étaient connus en 1963 ! Se retrouveront-ils ? Oseront-ils ? Elle le pousse à la rencontre, lui, qui n’aime pas les vieux ni les vieilles… C’est croustillant, les personnages comme dans un film, leur vie au fil des anecdotes, des souvenirs. Ce sont aussi les nôtres qui reviennent, au gré de leurs histoires de vie.