Au commencement… l’A-Z

Au commencement… l’A-Z

Par Sam Regards

Publié le 29/05/15
Collection Classique

« Lorsqu’on y pense, un homme heureux c’est juste, la plupart du temps, un dépressif qui s’ignore. »
« Le nuage, il ne choisit pas. Il fait où il pleut… Un peu comme toi au bord de la route. »
« Dans la vie, donner des leçons, ça ne t’exonère pas de les apprendre. »
« À force de travailler de nuit et de dormir le jour, mes enfants, je les croiserais dans la rue, je ne les reconnaîtrais pas !»
En ces temps troublés, les provocations sont parfois acides sur des blessures encore ouvertes, un déclic maladroit pour que, subitement, resurgissent des souvenirs malheureux, une action pernicieuse qui nous empêche de nous voiler la face. Ici, à travers les vacheries, les moqueries et caricatures de cet ouvrage, elles ne sont qu’exutoires car nous sommes tous touchés de près ou de loin dans notre chair, la vie est difficile, compliquée, l’avenir incertain mais que ce serait jouissif que l’ultime fanfaronnade puisse être, un jour, pour tous, de mourir de rire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *