Au prix de l’amour

Au prix de l’amour

Par Élisée Y. Koffi

Publié le 22/05/15
Collection Classique
Un des concepts en vogue est que l’amour serait un substantialisme qui transcende les images manichéennes. Pour Agobla et N’zi, l’amour n’a de raison de subsister que par le don de soi à une limite jamais osée…

L’œuvre Au prix de l’amour révèle qu’à l’inverse des idées suspendues çà et là, les frontières entre l’amour et l’excellence se congratulent dans une tendre et flexible complémentarité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *