Bensalem en attendant …

Bensalem en attendant …

Par Abdelhadi Laghzaoui

Publié le 13/11/13
Collection Classique
« Soudain, l’homme à la canne se tourne vers Bensalem et lui dit :
– Si tu n’oses pas extérioriser ton mal, le mal t’usera et tu seras perdant. Tu resteras toute ta vie à subir tout seul ton fardeau. Tu verras, personne ne viendra à ton secours.
Se tournant brusquement vers les deux individus, il continua :
– Le silence ne pourrait apaiser ni les esprits désenchantés ni les corps abattus et affaiblis. Le destin n’est sûrement pour rien à ce que vous en croyez. Pour s’en sortir, c’est une décision qui nous revient de fait, et qui émane de notre volonté. On ne nous dicte jamais le mal. Le mal est dissimulé dans nos actes et c’est à nous de le neutraliser. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *