Bestiaires du Moyen-Âge, Michel Pastoureau

Bestiaires du Moyen-Âge, Michel Pastoureau

 

 

 

 

Historien spécialiste des couleurs et du bestiaire médiéval, Michel Pastoureau explique comment le Moyen-Âge « pensait » les animaux.

 

 

 

Un ouvrage passionnant, nourri par une riche et superbe iconographie.

Le cerf vit mille ans. Le sanglier porte ses cornes dans sa bouche. Les papillons sont des fleurs qui volent. L’écureuil est un animal diabolique, paresseux, lubrique, avaricieux. La zoologie médiévale n’est pas la zoologie moderne. Plusieurs notions qui nous sont aujourd’hui familières, sont alors inconnues : insecte, mammifère, cétacé, domestication, etc. En outre, la frontière est floue qui sépare les animaux réels des animaux chimériques et les animaux domestiques des animaux sauvages. Le Moyen-Âge est très bavard sur l’animal. Et, à cet égard, les bestiaires enluminés en sont de riches témoignages. L’ouvrage s’intéresse à la composition des bestiaires médiévaux et engage une étude thématique des espèces où sont décrites leurs propriétés physiques et morales, leur dimension symbolique et religieuse, mettant en lumière différentes histoires, croyances ou anecdotes les concernant. Chaque animal est accompagné d’une ou plusieurs miniatures, l’ensemble constituant une iconographie abondante, originale et particulièrement séduisante.

Bestiaires du Moyen-Âge, Michel Pastoureau, Beau livre (broché). Paru en 10/2011 : 45 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *