Brennus

Brennus

Par Michel Puyuelo

Publié le 17/06/15
Collection Classique
Pour les Grecs, plus que tout autre Barbare, le Gaulois incarnait la déraison la plus totale. Il était l’image la plus contraire de l’homme civilisé. Pour eux, les Gaulois étaient des guerriers insensés qui n’hésitaient pas à faire la guerre, à la tempête, aux tremblements de terre et à tous les dieux. Cette vision très négative des Gaulois n’a pourtant pas empêché ces mêmes Grecs de diviniser tous les Gaulois sans exception. L’extraordinaire histoire de Brennus permet d’expliquer, pour une large part, un tel paradoxe. Le grand chef gaulois a permis aux Gaulois de franchir l’Hellespont et de passer en Asie Mineure pour y fonder un vaste empire. Il a surtout pillé Delphes, la cité la plus riche et la plus sacrée du monde antique, considérée par les Grecs comme le nombril du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *