Bruno

Bruno

Par Pierre Scalliet

Publié le 27/02/14
Collection Classique
« La mort nous sépare bien sûr, mais le souvenir ravive. Bruno, ce grand déjanté, a laissé de profonds sillons dans nos mémoires, et surtout dans la mienne. A peine plus de 2 ans d’écart entre nous, et 40 années d’une intense complicité… Mon Dieu que le deuil est long et qu’il fait mal. Mais que les souvenirs sont doux. Et les raconter, quel régal ! Et les partager, quelle fête. Rions, rions pour réveiller les morts, qu’ils nous rejoignent et qu’on célèbre entre nous ce passé savoureux. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *