Carnet au fil de l’hier

Carnet au fil de l’hier

Par Florence Bécar

Publié le 03/09/12
Collection Classique
Si ce Carnet au fil de l’hier se présente dans sa forme comme un triptyque dont les deux panneaux extérieurs – à gauche le départ, à droite l’intérieur – se replient sur le centre, il représente dans son fond un cheminement grâce à l’écriture qui fait advenir et met en lumière quelque chose de central, le carnet de Jeanne. À ce moment, le rythme change. Ce carnet dans le carnet, à l’instar d’une mise en abyme, constitue une charnière dans l’écriture où quelque chose d’important est dit. Ensuite, le texte se fait plus léger. L’auteur, tel un joueur qui cherche dans le jeu avec les mots, les définitions et les citations plus loin que l’apparence, touche à quelque chose de plus profond. Plus grave.