Ce que le jour doit à la nuit, Yasmina Khadra

Ce que le jour doit à la nuit, Yasmina Khadra

 

 

 

2012 : 50 ans de l’indépendance de l’Algérie. Une bonne occasion de relire  le très beau roman de Yasmina KhadraCe que le jour doit à la nuit, paru en livre de poche.

 

 

 

 

La note de l’éditeur : Ce que le jour doit à la nuit

Algérie, années 1930. Les champs de blés frissonnent. Dans trois jours, les moissons, le salut. Mais une triste nuit vient consumer l’espoir. Le feu. Les cendres. Pour la première fois, le jeune Younes voit pleurer son père.

Et de pleurs, la vie de Younes ne manquera pas. Confié à un oncle pharmacien, dans un village de l’Oranais, le jeune garçon s’intègre à la communauté pied-noir. Noue des amitiés indissolubles, françaises, juives : « les doigts de la fourche », comme on les appelle. Et le bonheur s’appelle Émilie, une « princesse » que les jeunes gens se disputent. Alors que l’Algérie coloniale vit ses derniers feux, dans un déchaînement de violences, de déchirures et de trahisons, les amitiés se disloquent, s’entrechoquent. Femme ou pays, l’homme ne peut jamais oublier un amour d’enfance…

Ce que le jour doit à la nuit, Yasmina Khadra, Roman (livre de poche). Paru en 09/2009 : 7,60 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *