Cecilio, le chemin des prières

Cecilio, le chemin des prières

Par Jean-Luc Bailly

Publié le 14/03/12
Classique
Les parents de Cécilio, Anry et Justine de Ferré appartiennent à la catégorie des gentilshommes verriers. Ils vivent modestement avec leurs quatre enfants à Cistelle aux confins du Dauphiné et de la Provence. Leurs voisins immédiats sont des moines avec lesquels ils doivent absolument composer car ils détiennent tous les biens et disposent de toutes les ressources de la région. Cécilio se retrouve victime des besoins en énergie de sa famille, qui doit faire fonctionner ses verreries, et de l’effondrement des vocations qui dépeuple les monastères à l’orée du XVIIe siècle. Le ciel lui tombe littéralement sur la tête lorsqu’il apprend qu’il a été donné à un monastère en échange de quelques arpents de bois…