Cent dix-huit jours à Saint-Plais

Cent dix-huit jours à Saint-Plais

Par Pierre Jactat

Publié le 10/03/14
Collection Classique
Septembre 1953… Hélène Binet revient au pays, seule avec son bambin. Aussitôt, comme naguère, les hommes influents de Saint-Plais lui font une cour grossière, à peine déguisée. Et dans un climat malsain qui va diviser la population, trois meurtres sauvages vont être commis. Par qui ? Pourquoi ? Hélène sera bien entendu accusée d’avoir troublé la paix d’un petit bourg pas si innocent que cela.
Avec Cent dix-huit jours à Saint-Plais, c’est un fragment de la « sale époque » que fut l’Occupation qu’il nous est donné de voir, sur fond de lâcheté, d’opportunisme, d’impunité, dans une France rurale livrée à elle-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *