Ces sagouins de moujiks

Ces sagouins de moujiks

Par François Rozé

Publié le 26/09/12
Collection Classique
« C’était illégal, mais l’envie avait été la plus forte. J’avais dû surmonter une espèce de crainte compréhensible après avoir reçu confirmation du rencard. Je devais retrouver ce truand au Café du Commerce et le reconnaître parce qu’il aurait une écharpe de soie rouge autour du cou. Un tel signe de ralliement, c’était comme un phare éclairé pour un bateau en perdition au milieu des flots.
Un foulard rouge. »