Charlemagne la contre-histoire

Charlemagne la contre-histoire

Par Elisabeth de Moreau d’Andoy

Publié le 17/08/12
Collection Classique
Séduite par les paysages, Elisabeth de Moreau d’Andoy décide de s’installer en Italie Centrale, dans les Marches. Elle commence à visiter les très nombreux monuments des environs. Bien qu’officiellement datés du 12ème siècle, ce sont, elle s’en rend vite compte, des édifices pré Cluny qui ont probablement 400 ans de plus.
Au cours de ses randonnées, elle rencontre un curé qui lui explique que ces monuments sont carolingiens et le lui démontre en pointant des détails sans équivoque dans l’architecture de son église ronde qui, à l’origine, n’était pas un lieu de culte.
Elle fait ensuite la connaissance d’un père salésien, Giovanni Carnevale, qui étudie depuis 20 ans la présence des Francs dans la vallée du Chienti. Et il ne s’agit pas de quelques Francs qui passaient par hasard, mais des Carolingiens. Charlemagne n’avait donc rien à voir avec Aix-la-Chapelle. Il est né et mort en Italie Centrale, dans la propriété de famille, Aquisgranum.
Profondément choquée par cette révélation, l’auteur fera les premières vérifications de cette théorie échevelée.