Choix de vie

Choix de vie

Par Jacques Arnault

Publié le 04/02/14
Collection Classique
« Etre ou ne plus être,
Hier avoir été. »
« Ne plus être aujourd’hui », telle peut être faite l’analyse des comportements des blessés de la chair et de l’âme, incapables aujourd’hui de réagir aux circonstances, de leurs faits de guerre. A l’extérieur du cadre hospitalier de Beauséjour, d’autres se sont comportés en trublions marginaux, prêchant l’acte de désertion au sein de l’armée dans l’idée de la contestation révolutionnaire permanente du Trostkisme. Si perdre la mémoire et ses repères d’identité dans la force de l’âge est atroce, s’adonner au rêve de l’angélisme prônant une vie idéale dans une société où seraient bannis l’égoïsme individuel et l’injustice collective relève du domaine mythique. A chacun de trouver la voie médiane et de s’y tenir, pour accomplir son destin, vaille que vaille, au pire en supporter toutes les conséquences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *