Cléo la rature

Cléo la rature

Par Mary Rissel

Publié le 13/04/12
Classique
Moi… Cléo Dugridou. Je pourrais même dire Cléo la rature. Trente-huit ans. Un parangon de banalités. Une flaque d’eau non potable. L’analyse prendrait des semaines. Le traitement des mois, voire des années. Vous voyez, le moment est inopportun…