Colonisation de l’Algérie et symbolisme colonial, aux origines de la discorde

Colonisation de l’Algérie et symbolisme colonial, aux origines de la discorde

Par Saïd Bouterfa

Publié le 16/04/15
Collection Classique
Ce qui caractérise la représentation coloniale et, osons le dire, celle postmoderne occidentale, c’est souvent le manque de rigueur et l’incohérence du discours historique concernant la colonisation. L’anthropologie coloniale avait bien d’autres priorités que de s’encombrer de comparatisme ; elle fut l’artisane d’une science spécifique qui, tel un long et singulier monologue, se chargea de définir l’Algérien selon les canons obstinés de sa propre logique. L’histoire officielle, qui s’est forgée des deux côtés de la Méditerranée et que se partagent la France et l’Algérie, a insisté sur cette épopée guerrière que furent la conquête et la guerre de libération, en mettant sous le boisseau cette histoire longue, cette histoire largement méconnue de la colonisation et du système colonial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *