Conte pour l’éducation des rêveurs volants

Conte pour l’éducation des rêveurs volants

Par Amaryllis Besse

Publié le 14/04/15
Collection Classique
Wim est mort. Natalie reste seule à Paris, avec la douleur d’avoir perdu son meilleur ami. Mais si Wim est mort, il est devenu un ange. Il veille sur Natalie et grâce à une rencontre fortuite avec Célimène Pralino-Firman, qui voit les anges, il va pouvoir lui porter secours.

Y a-t-il un Pierrot sur la Lune ? Les anges ont-ils une âme, des sentiments et éprouvent-t-ils parfois de la joie ?

Rêvons un peu et vivons beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *