Contours et multidimensionnalité de l’agriculture

Contours et multidimensionnalité de l’agriculture

Par Olivier Cuissard

Publié le 17/02/14
Collection Classique
Nous avons analysé pour commencer la lecture économique classique, en termes de marché, caractérisée par la concurrence et les prix d’équilibre, en les confrontant à l’offre, à la demande et à l’anonymat dans les échanges. Le résultat est largement insuffisant en terme de mutations. En revanche, l’étude du rapport dialectique marchand/non-marchand à partir du concept de multidimensionnalité permet d’éclairer les mutations en cours, du fait que ce « non-marchand » peut être qualifié en terme d’identité, de constitution et de remaniement d’identité. De la même façon, les dispositifs d’évaluation des politiques publiques agissant sur la régulation de l’agriculture apparaissent comme des parties essentielles de la régulation émergente. Ils contribuent à la reconnaissance de « valeurs patrimoniales » et à la mise en place progressive d’une régulation multidimensionnelle, en vérifiant et en adoptant au cours du temps, des dispositifs généraux pour son maintien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *