Coup de simoun sur la garrigue

Coup de simoun sur la garrigue

Par François Rozé

Publié le 10/08/12
Collection Classique
Comme il vient d’hériter d’un oncle éloigné, François Bonafé largue les amarres. Il se libère de son emploi, obtient une année sabbatique pour prendre possession de son domaine. Sur place, il découvre ce patrimoine inattendu : une ruine féodale dont il ne subsiste qu’une tour et des murailles.
En contrebas, au pied de la motte castrale, il peut admirer une superbe propriété, tout le contraire de son nouvel habitat. En examinant minutieusement les lieux, il s’aperçoit bientôt que réside sur place une gardienne qui occupe le plus clair de son temps à peindre, fabriquer des faux, pour le compte d’un antiquaire de réputation internationale. Ce dernier trempe peut-être bien dans des trafics répréhensibles…