Critiques ouvertes sur l’Afrique malade de sa politique

Critiques ouvertes sur l’Afrique malade de sa politique

Par Kouakou Kouadio Alain Fernand

Publié le 05/06/15
Collection Classique
Cet ouvrage expose le problème de la tragédie humaine en Afrique, qui ne doit pas se vivre mais être dénoncée. L’auteur remet en question la politique menée par les Africains. Dans la Grèce antique, un esclave noir du nom d’Épictète provoqua un jour le courroux de son maître. Très en colère, celui-ci saisit la jambe du jeune esclave et la plia fortement. Épictète lui dit : «Tu vas la casser» et quand la jambe fut cassée, il dit : «Je te l’avais dit». À l’image du stoïcien, l’Africain doit pouvoir dire à tous ceux qui cassent la jambe du continent africain : «Tu vas la casser». C’est à cette seule condition que le continent africain parviendra à une mue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *