Cruelle saison en Californie

Cruelle saison en Californie

Par Nerval Dorvil

Publié le 04/05/15
Collection Classique

Californie. Printemps 1998. Dominique Pascal va connaître les pires moments de sa vie, parce qu’il défend la justice sociale, dénonce les mauvais traitements que les riches infligent aux pauvres, et parce qu’il vilipende le silence de l’Église face à la misère et au sadisme des hommes politiques.<br/>

« Les regrets et la nostalgie de la vie peuvent enténébrer notre âme et notre cœur, mais aucune âme, aucun cœur ne peut être anéanti quand la volonté et la conviction unissent leur force. Personne ne peut vous détourner de votre rêve ou de votre chemin. Pas même la mort. Il suffit de savoir ce que l’on veut et comment s’y prendre. […] Ramy reposera en paix, mais Dominique et Anna, Martin et Mileva auront encore un bout de chemin à faire ensemble, sans jamais perdre de vue la lutte qu’ils menaient pour le salut de l’humanité.&nbsp;» (Extrait de la dernière page du roman).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *