Dans le cœur d’un poème

Dans le cœur d’un poème

Par Chrys Demange

Publié le 10/08/12
Collection Classique
« En ce jour de bonheur, nantie du verbe « aimer »,
Minuscule, jolie à nous faire pleurer,
Cheveux de jais bouclés, un minois de princesse,
Un regard mutin débordant de tendresse.
Notre petite fille à cet instant est née
Sur un beau temps d’hiver, premier mois de l’année.
Non! ne sois pas morose, laisse pleurs au grenier,
Lorsque tu es parfois contrainte d’expliquer,
Que le cœur et le sang, portent la même enseigne,
Laisse broder l’inculte, que son verbe geigne.
Bien à part de ces gens, ta famille elle est là,
Tu sais bien qui nous sommes, ta maman, ton papa. »