De la vallée du Nalón aux rives du Niger I

De la vallée du Nalón aux rives du Niger I

Par José María Fernandez

Publié le 06/05/15
Collection Classique
Enchâssant l’histoire familiale dans de larges fresques documentées, l’auteur raconte l’insurrection ouvrière de 1934 et la guerre civile espagnole dans les Asturies au cours desquelles son père joua un rôle important. Après la défaite des républicains, les familles furent évacuées, d’abord en Catalogne puis en France. Vie de réfugié dans une petite ville du Rouergue. L’auteur garde les vaches en été et, tout en allant à l’école, assure la traite et nettoie l’étable. En mai 1944, il prend le maquis. Après la libération, il travaille comme manœuvre avant d’être engagé par un ingénieur.

Adulte, il part à la découverte de l’Afrique. Puis, il voyage en Tunisie, au Cap Nord, en Grèce et retourne en Espagne à la recherche des traces de son père disparu pendant la guerre civile…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *