De rouille et d’os, Craig Davidson : extrait

De rouille et d’os, Craig Davidson : extrait

 

 

Extrait du livre : De rouille et d’os

Je finis de me bander les mains et je me lève, je suis sur la pointe des pieds et je balance le haut du corps. Je remonte la capuche du sweat-shirt sur ma tête et je tire sur le cordon.

 

 

 

 

Un demi-cercle sur la gauche, une feinte basse, et je décoche un croisé du droit, le bras plié en L à quatre-vingt-dix degrés pour générer un maximum de force. Une torsion des hanches, je balance toujours légèrement le tronc, trois méchants directs, avec le coude tourné vers l’extérieur à la fin. Il y a beaucoup de gens qui n’aiment pas les cogneurs, ceux qui font pleuvoir les coups, mais tous les boxeurs un peu malins savent que tout dépend du direct : ça maintient l’adversaire à distance et ça atténue ses propres coups, et en plus vous êtes toujours en position de contrer. Et puis, si le gars est fragile de la mâchoire ou de la boîte crânienne, un direct peut très bien suffire pour l’envoyer chez les anges.

Un jour, mon père m’a emmené dans une de ses rondes de nuit. C’était en août, et il faisait si chaud que même les vipères et les geckos cherchaient de l’ombre. Nous avons traversé le lit du fleuve asséché dans son véhicule de patrouille, et roulé parmi des touffes de mourons grillés par le soleil et des arbustes si racornis que leurs baies toxiques cliquetaient comme des billes de plastique creuses. Il s’est arrêté pour me montrer les trous dans la clôture, avec le grillage replié en pans argentés.

«Une petite pince coupante fourrée dans un sac plastique et scotchée à la cheville. Ils traversent le Rio Grande à la nage, ils remontent le long de la rive en rampant et ils taillent dans la clôture pour passer, avait-il dit en haussant les épaules avec résignation. Rien de plus facile.»

Le ciel commençait à s’obscurcir quand nous sommes arrivés sur le ponton.

De rouille et d’os, Craig Davidson, Anne Wicke (Traduction), Roman (broché). Paru en 05/2012 : 19,50 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *