Délices

Délices

Par Branntonn Oscar

Publié le 05/05/15
Collection Classique
Il y a des moments durant notre vie limitée que n’égale l’immortalité. C’est seulement lorsque notre vie en foisonne que nous parlons rationnellement de la perfection. Il est quelque fleuve d’idéalisme et de réalisme onirique qui submerge la vie de tous. Ainsi naquit sous le firmament céruléen de la Cité des Acajous (Lascahobas) un ménestrel dont l’âme s’énamoure des jouvencelles du bonheur-soleil. Cette magie sensuelle, l’oasis de mon Sahara nous fera chanter ce ramage d’amour dans l’entéléchie des sens, libidineuses vous êtes l’ose des doses d’hypnose. Mourir d’amour pour un être glamour dans les saturnales sentimentales qui agrémentent nos célestes engins. Dans le tombeau du rêve, sybarite reine nous serons du sublime à l’abîme ou de l’abîme au sublime !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *