Des contes qui ruissellent

Des contes qui ruissellent

Par Cyriaque Kouandongui

Publié le 12/06/15
Collection Classique
Les réalités de l’existence et de la vie ne se « comptent » pas : elles sont diverses, complexes, multiples, et parfois indicibles. Cependant, les contes peuvent « compter » certaines réalités qui se « moulinent » dans une sorte de vérité qui se traduit par une pure création d’esprit ou par une simple inventivité immatérielle. D’un élément naturel à plusieurs « banalités » rationnelles ou relationnelles, les contes, sans prétendre aucunement leur accorder une place qu’ils ne méritent pas, peuvent peser une raison, poser des réflexions, dispenser des enseignements, véhiculer des compréhensions. L’éventail de la richesse des contes dans ses aspects moraux, intellectuels, culturels, ou pluridisciplinaires et multidimensionnels, n’est pas moins sensuel dans sa communication traditionnelle ou civilisationnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *