Doctorat vers la fin du monopole de l’État

Doctorat vers la fin du monopole de l’État

Par Véronique Bottius

Publié le 05/06/15
Collection Classique
Dans une perspective de professionnalisation du doctorat, les pouvoirs publics français et européens ont proclamé le doctorant comme jeune professionnel de recherche.

Le manque de reconnaissance de ce nouveau statut conféré au doctorant à l’intérieur et en dehors du monde académique place ce dernier dans une situation ambiguë d’étudiant/salarié et plaide en la faveur d’une mise en place d’un véritable statut du doctorant similaire à celui des internes des hôpitaux.

L’absence de lisibilité du doctorat, aujourd’hui, est prégnante de la part des entreprises pour qui le doctorant semble peu familier à leur univers et ses enjeux. La définition des compétences et connaissances acquises durant le projet doctoral apparaît indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *