D’or et d’amour

D’or et d’amour

Par Évelyne Bernardon

Publié le 10/06/15
Collection Classique
D’or et d’amour est un adieu à l’enfance et à l’adolescence. Passé que l’on devine proche et qui, pourtant, est déjà infiniment nostalgique. Une jeunesse au sein d’une famille nombreuse (sept enfants) extrêmement unie. Le père, ébéniste d’art, dirige d’une main sévère mais juste sa petite tribu, secondé par une mère toute dévouée à ses enfants. Séquence après séquence, nous suivons cette famille heureuse de Châtenay-Malabry, dans la banlieue parisienne, au Martôret, proche de Mâcon, en Bourgogne. Par petites touches impressionistes, Évelyne raconte les joies et les petits drames de l’enfance. Nous assistons aux premiers émois amoureux, au premier baiser. Le livre culmine avec le chant d’amour d’Évelyne à sa mère et, en point d’orgue, la mort du père et la fin des illusions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *