Ebola

Ebola

Par Chérif Diallo

Publié le 15/04/15
Collection Classique
Si Ebola était une catastrophe naturelle quelconque, elle aurait frappé d’un coup, tuant à l’improviste. Endeuillés, les survivants auraient offert des obsèques dignes aux victimes. Mais Ebola n’est pas une catastrophe naturelle, quoique, intrinsèquement, elle soit de nature catastrophique.

Ce roman est constitué de saynètes d’un humour désespéré et d’une agréable mélancolie. De petits textes percutants et truculents qui décrivent avec précision des scènes de vie.

Ebola n’a pas gagné parce que ceux qui en ont été victimes retrouvent dans ces textes une immortalité belle et tranquille. Dans ce roman, les malades conservent toute leur dignité. Quand ils tombent malades, ils semblent se dire : « même pas peur ». Et, quand plus aucun espoir n’est permis, ils regardent la mort en face et disent : « même pas mal »…

Chérif Diallo renonce à une partie de ses droits d’auteur au profit d’associations venant en aide aux familles des victimes d’Ebola.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *