Écrire sur l’eau

Écrire sur l’eau

Par Jean-Marie Pieri

Publié le 25/07/12
Classique
« Messager qui vole au-dessus des flots, tu triomphes du malheur. La main décrit des pirouettes, qu’importe si tu te trompes de rêve.
L’éternité ne nous guide qu’un instant, à chaque pensée, – un pas ! La parole surgit, un Dieu hautain s’est exprimé.
Âme naufragée te voilà enfin aux portes de l’Enfer : rêves, défis t’élèvent, tu avais la liberté des Dieux, qu’en as-tu fait ?
Ulysse, ton âme n’est bonne qu’à être jetée aux chiennes de l’Enfer : d’instinct tu effleures l’instant, tu as choisi l’exil, qu’en as-tu fait ? »