Elle venait d’apparaître hors du bois

Elle venait d’apparaître hors du bois

Par Serge Bassenko

Publié le 13/07/12
Classique
En 1964 le héros et l’héroïne viennent de la ville passer les vacances chez leurs grands-parents qui habitent en Bourgogne une région de collines escarpées : « la forteresse ». Les deux héros ressemblent à l’austérité de l’endroit ; ils se rencontrent et s’aiment.
Un groupe d’amis se forme autour des deux adolescents, et des liens se tissent, parmi les blagues et les bons mots. Les conversations sont animées : l’histoire ancienne amène à réfléchir sur le passé; les sciences, sur la nature; l’école, sur les autorités et la pensée. De nombreux personnages secondaires brossent avec réalisme des tableaux de moeurs et de caractère, de la campagne et de la ville.
Recherche du passé par l’étude des paysages et des cartes, escapade dans les vignobles, séjour dans des collines verdoyantes, promenades dans des contrées granitiques, journée parmi les villages et les champs, tout cela pique la curiosité du lecteur et apprend combien le monde peut être varié.
Ce petit monde déborde de vie et nous entraîne irrésistiblement dans son mouvement, avec ses émotions, son humour et ses rêves.
On peut vivre une vraie vie, c’est la leçon du livre.