En marche et seul épars

En marche et seul épars

Par Francis Nieul

Publié le 12/04/12
Classique
Une invitation à jouer avec une bande de mots un peu effrontés, qui se chamaillent, se bousculent, s’interpellent, chantent, crient, pleurent ou rient le temps d’une récréation dans la cour de mon histoire.