Entre l’espoir de percer et le requiem de la méritocratie

Entre l’espoir de percer et le requiem de la méritocratie

Par Naggaï Mayumbu

Publié le 15/04/15
Collection Classique
Il est question dans cet opuscule de parler de la connotation honteuse que prend l’enseignement ; tant dans les écoles que dans les universités. En effet, de nos jours, la réussite est devenue tributaire de certains facteurs déplorables ou « d’anti-valeurs » qui amenuisent les chances des étudiants ambitieux et crucifient la méritocratie. Au nombre de ces facteurs, nous pouvons citer la corruption, le tribalisme, le népotisme, etc. N’étant pas satisfaits de la situation actuelle et voulant contribuer au redressement d’un enseignement tombé au plus bas, nous avons proposé dans cet ouvrage l’idée d’une lutte contre cet état de faits en chantant le magnificat de la méritocratie et en la prônant, et ce afin de rétablir l’adage selon lequel : « Il faut rendre à César ce qui appartient à César ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *