Esmeralda

Esmeralda

Par Grégoire Renard

Publié le 05/12/11
Collection Classique
Quatre errants se retrouvent dans un hôtel borgne au bord de la Lagune des Perles, sur la côte Miskito du Nicaragua. Ce qu’ils cherchent et ce qu’ils trouvent n’est pas forcément à leur goût, ce qui les rend, chacun à sa manière, encore plus obstinés. Les bateaux perdus et les trésors enfouis les lient et les séparent suivant la mécanique des désirs et des pertes. Seul le plaisir immédiat de la chasse leur fait oublier leur nostalgie et leur donne cette complicité qui peut laisser croire à l’amour – ou à l’amitié.
Quatre prédateurs, chacun articulant sa danse de combat propre, dans un ballet confus ou l’on ne rend jamais les armes, où l’on n’accepte du passé que ce qu’il promet d’avenir, et de l’avenir ce qu’il permet d’oublier. Les couples s’apparient et se défont, les solitudes s’entremêlent et les égos s’affrontent dans la chaleur des Tropiques, sous le regard amusé et indulgent de deux chamans indigènes.