Fantômes et vampires dans la littérature amoureuse

Fantômes et vampires dans la littérature amoureuse

Par Julie-Anne Turco

Publié le 16/03/12
Classique
L’intrusion du mystère dans le réel satisfait un besoin de réaction contre le nouveau pouvoir de la science qui s’estime capable de tout expliquer et de gérer l’univers. On attend toujours d’un artiste qu’il projette dans le monde extérieur son monde intérieur. Le fantastique est à l’image d’une société qui se cherche au milieu des bouleversements politiques, économiques et sociaux, c’est pourquoi les histoires d’amour peuplées de vampires et de fantômes connaissent un franc succès.
Cette étude de littérature comparée s’appuie sur :
Gautier, « La Morte amoureuse » (1836)
Poe, « Ligéia » (1837)
Gautier, « Spirite » (1865)
Rodenbach, « Bruges-la-morte » (1892)