Grèves et galères

Grèves et galères

Par Jean Andrieu

Publié le 26/05/14
Collection Classique
« Par suite de grèves, cause d’embouteillages, seul coincé au volant je patientais et me laissais bercer. Que faire d’autre ? Le ronron régulier du moteur, la douceur du thème musical, sage contenance pour endurer sans excès de colère la perte de temps impossible à gérer. Inaction imposée prisonnier de la file continue de voitures qui roulaient au pas avec arrêt tous les vingt mètres, seul l’esprit pouvait émettre une valeur positive. Il pouvait vous propulser dans votre emploi du temps de la journée, de la semaine ou alors magie de la pensée dans les souvenirs. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *