Henry Miller ou Le désir philosophe

Henry Miller ou Le désir philosophe

Par Jean-Pierre Briant

Publié le 17/03/14
Collection Classique
La vie, l’œuvre d’Henry Miller est le récit d’une recherche philosophique. L’objet de celle-ci part du problème suivant : dans quels rapports sont l’art et la vie ? La recherche se problématise alors ainsi : « la vie doit-elle se soumettre à l’art ou n’est-ce pas au contraire avec la vie qu’on parvient à l’art ? », ou plutôt, « l’art n’est-il pas ce qui introduit à la vie ? » Cette problématique ne réfère pas l’art à la vérité mais à la vie, n’est pas proposée par la raison mais formulée par le désir à travers quatre grandes expérimentations. On ne se demandera pas qu’est-ce que le désir ? Mais dans quelles manières de vivre il exprime sa puissance et dans lesquelles il en est dépossédé, comme si c’était suivant son degré de puissance que s’agençaient pour lui les rapports entre l’art et la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *