Hier

Hier

Par Élisabeth Burdin

Publié le 24/04/15
Collection Classique
Quarante-cinq ans ont passé depuis l’écriture des premiers de ces poèmes. Ils étaient ceux d’une adolescente idéaliste, solitaire et romantique, qui n’existe plus. Le monde dans lequel elle vivait n’existe plus non plus. Mais la poésie traverse les âges, tente de percer la dureté de la vie et son absurdité. Le monde a changé, mais pas l’âme humaine qui aspire toujours à la lumière, dont les poètes tentent de capter quelques rayons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *