J’ai failli mourir sur la route

J’ai failli mourir sur la route

Par Didier Meyre

Publié le 08/04/14
Collection Classique
« C’était un peu comme dans un rêve, mais ce n’est que plus tard, plusieurs mois après, que je comprendrai. Je me voyais allongé sur un brancard, dans un hélicoptère qui volait, avec une vue en contre-plongée, c’est-à-dire du bas vers le haut. Un peu comme si je souhaitais rester à la terre à laquelle j’étais habitué, l’air, comme l’eau d’ailleurs, n’étant pas mon élément coutumier. Je ne comprenais pas qu’il s’agissait bien de mon corps inerte et mourant alors héliporté. […] »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *