Je voulais vivre

Je voulais vivre

Par Léa Cordier

Publié le 11/12/13
Collection Classique
Les lumières s’éteignent, refermant les pages d’un livre trop court, ou peut-être trop vite lu.
On a beau chercher, la fin n’est pas claire, pas nette, comme si d’un coup, d’une page à l’autre, le mot « fin » apparaissait, sans autre raison.
Pourtant on est certain qu’il restait tant de choses à inventer. Mais l’auteur en a décidé autrement.
Cette fin, c’est ma fin. Il me reste une dernière page à lire, celle des adieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *