Jours ardents

Jours ardents

Par Jean-Baptiste Besnard

Publié le 25/10/13
Collection Classique
La Bretagne est l’un des cadres privilégiés de Jean-Baptiste Besnard, de son inspiration, surtout une région entre Dol et Saint-Malo, berceau de sa famille, où il a passé de nombreuses et longues vacances qui l’ont profondément marqué, avec sa côte sauvage, ses ports, ses plages, ses rochers, son immense grève, ses champs où il a parfois participé à des travaux agricoles, ses villages, ses fermes. Il a passé des soirées devant la cheminée, se chauffant à de joyeux feux de bois avec lesquels il jouait, les gavant de brindilles, fasciné par la danse des flammes. Le ciel, souvent gris, la pluie, les tempêtes, le vent ont sans doute contribué à lui forger un caractère plutôt mélancolique. Né au bord de la Seine, il a vu chaque jour passer de nombreux trains de péniches, tirés par des remorqueurs. L’eau a toujours exercé sur lui, mer ou rivière, une grande fascination, avec le feu, avec la terre fertile des champs, les maisons qu’il a habitées avec leurs jardins, leurs fleurs, leurs arbres fruitiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *