L’ embellie, Audur Ava Olafsdottir

L'embellie, Audur Ava Olafsdottir

 

 

 

Dans la même veine que Rosa CandidaL’embellie de Audur Ava Olafsdottir nous entraîne vers de nouveaux horizons.

Une écrivain islandaise à découvrir absolument.

 

 

 

La note de l’éditeur : L’embellie

C’est la belle histoire d’une femme libre et d’un enfant prêté, le temps d’une équipée hivernale autour de l’Islande.

En ce ténébreux mois de novembre, la narratrice voit son mari la quitter sans préavis et sa meilleure amie lui confier son fils de quatre ans. Qu’à cela ne tienne, elle partira pour un tour de son île noire, seule avec Tumi, étrange petit bonhomme, presque sourd, avec de grosses loupes en guise de lunettes.

Avec un humour fantasque et une drôlerie décapante, l’Embellie ne cesse de nous enchanter par cette relation cocasse, de plus en plus attentive, émouvante entre la voyageuse et son minuscule passager. Ainsi que par sa façon incroyablement libre et allègre de prendre les fugaces, burlesques et parfois dramatiques péripéties de la vie, et de la vie amoureuse, sur fond de blessure originelle. Et l’on se glisse dans l’Embellie avec le même bonheur immense que dans Rosa candida, en une sorte d’exultation complice qui ne nous quitte plus.

Les « Quarante-sept recettes de cuisine et une de tricot », en appendice du roman, viennent nous rappeler avec esprit l’exercice du ravissement : les lisant et en usant peut-être, l’effet de vraisemblance prend un tour complice et délicieusement amical, comme si nous étions de connivence avec les héros d’Auður Ava Ólafsdóttir, assez disposé à partir à notre tour en voyage sur l’île de cette femme.

L’embellie, Audur Ava Olafsdottir, Roman (broché). Paru en 08/2012 : 22 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *