La dialectique d’une insécurité

La dialectique d’une insécurité

Par Dr. Maïga Newman

Publié le 13/08/12
Collection Classique
Si nous voulions comprendre, intrinsèquement, les vraies raisons de la piraterie somalienne, nous devrions porter un regard rétrospectif sur l’Histoire politique de la Somalie, afin de toucher du doigt les tenants et les aboutissants de cette piraterie, qui est devenue une vraie criminalité. Depuis la chute du gouvernement de Siad Bare en 1991, le pays est tombé dans la guerre civile, ce qui a conduit à l’intervention des militaires américains pour porter secours aux populations. Depuis, du fait de la guerre des clans, la Somalie n’a pas de gouvernement. À terme, la solution ultime, au sens romain, pour le retour à la paix et la sécurité dans cette région, passe par la destruction des repaires des pirates. Face à cette situation, la Communauté internationale a le devoir de restaurer la paix et la démocratie en Somalie. Car, en définitive, les instabilités politiques, ne constituent-elles pas in concreto des négations de la démocratie et de ses valeurs par les criminels ?