La Douleur exquise

La Douleur exquise

Par Danielle Vienney

Publié le 04/06/15
Collection Classique
Il suffit d’une douloureuse et malencontreuse entorse à la malléole gauche, pour que la narratrice se retrouve dans une temporaire et apparente mise à pied du quotidien. « Mise à pied » d’autant plus insupportable que cette amoureuse de la vie ne le prenne au « pied de la lettre » ! Il y a dans ce roman de belles appétences, celles de mets exotiques ou régionaux qu’elle décline à l’envi avec une telle virtuosité que les papilles en sont tout excitées !

Il serait réducteur de ne retenir que les seules évocations des appétits amoureux de Géraldine de la Perlière (La Douleur exquise ?) ou celles des saveurs d’enfance qui la ramènent tel un ressac poétique et sensuel vers l’île de son cœur : Madagascar. Panache et humour font de Danielle Vienney une véritable romancière !
Marie-Claudine Verrier, Professeur de Lettres Modernes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *